Conférences d’Adriano Fabris (Université de Pise)

7 février 2017 • 16h30 18h
Salle C-3061, Carrefour des arts et des sciences
22 novembre 2016

Le CRIHN et la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques  sont heureux de présenter deux conférences de Adriano Fabris (Université de Pise, Italie).

 

 

Mardi 7 février, 16h30, Pavillon Lionel-Groulx, salle C-3061 : « Ethical issues in Internet communication. » (en anglais)

À la suite de l’expérience « Twitter et la philosophie », en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques, en novembre et décembre 2016, Adriano Fabris nous parlera des résultats de cette expérience ainsi que de ses réflexions sur Twitter et les réseaux sociaux.

Lors de ma conférence, je voudrais enquêter quelques problématique éthique liées à la communication à l’ère d’Internet : les questions fondatrices de la réflexion éthique sont-elles complètement changées, ou les aspects fondamentaux sont-ils encore valables aujourd’hui ? Quelles sont, au contraire, les nouvelles questions éthiques par rapport à cet instrument de communication massive ? Sommes-nous en face d’un outil permettant la liberté d’expression totale et absolue ? Grâce à Internet, sommes-nous tous plus libres, ou produit-il des nouvelles formes de contrôle, domination et pouvoir ? Quelle est la différence entre éthique de Internet et éthique sur Internet ?

En collaboration avec l’Institut Italien de Culture de Montréal.

Mercredi 8 février, 12h, Pavillon Marguerite d’Youville, salle 4030 : « Spes contra spem : The Loss of Future in Contemporary Religions. » (en anglais)

Que signifie vraiment l’expression paradoxale « spes contra spem » (esperer contre toute esperance) ? Et comment la situation paradoxale inhérente a cette expression peut-elle s’appliquer dans le contexte contemporain des anciennes et nouvelles formes de religion ? Mon discours a l’intention d’explorer ces questions.

Tout d’abord, je vais esquisser une brève histoire du sujet en me referant, avant tout, au judaisme et au christianisme. Deuxiemement, je discuterai de la question paradoxale de l’esperance dans le mond e contemporain de la foi : en particulier l’analyse de certaines « nouvelles religions » (religions sur le web, par le web et dans le web). Enfin, j’exposerai la possibilité d’« esperer contre toute esperance » dans la situation actuelle de grande perte d’espoir.

À noter : Adriano Fabris participera aussi à une table-ronde durant sa visite à l’université de Montréal.

 

Mis à jour le 10 février 2017 à 20 h 45 min.