Table ronde « Post-vérité et autorité »

8 février 2017 • 16h30 18h30
Salle C-3061, Carrefour des arts et des sciences
30 janvier 2017

Selon l’Oxford dictionary, le mot de l’année 2016 est Post-vérité, défini comme un adjectif « en rapport avec ou définissant circonstances dans lesquelles les faits objectifs sont moins influents dans la formation de l’opinion public que les appels aux émotions et aux croyances personnelles. » La Brexit et l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis ont été les contextes où le terme Post-vérité a été le plus souvent utilisé, surtout en se référant à la circulation de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux. Cela a été possible, dit-on, à cause du manque d’une autorité ultime validant la véridicité de ces nouvelles. Ce manque, est-il structurel dans le Web ? Dans le web, est-il vrai qu’il n’y a pas d’autorité ? Qu’est-ce que l’autorité dans le Web ? Qu’est-ce qu’il en est de la vérité à l’ère des réseaux sociaux ? Cette table ronde vise à réfléchir autour de ces thématiques afin de mieux comprendre notre époque et, peut-être, de donner une réponse à ces questions.

Participants :

  • Adriano Fabris (Université de Pise, Italie)
  • Pierre Lévy (Université de Ottawa, Canada)
  • Stéphane Vial (Université de Nîmes, France)
  • Maude Bonenfant (Université du Québec à Montréal)
  • Marcello Vitali-Rosati (Université de Montréal)
  • Modératrice : Servanne Monjour (Université de Montréal).

(table ronde en français et anglais)

À suivre : cocktail organisé par le CRIHN et la Chaire de recherche du Canada, avec l’aimable soutien de l’Institut Italien de Culture de Montréal.

Avec la collaboration de la Faculté de Théologie de l’Université de Montréal ; des Départements de Communication et de Littératures de langues française de l’Université de Montréal et de l’Institut Italien de Culture de Montréal.

À noter: Adriano Fabris fera aussi deux conférences durant sa visite à l’université de Montréal.

Mis à jour le 19 février 2017 à 21 h 03 min.