Conférence de Clarisse Bardiot (Université de Valenciennes)

20 février 2017 • 16h 18h
Salle C-3061, Carrefour des arts et des sciences
7 février 2017
Le CRIHN et la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques  sont heureux de présenter la conférence de Clarisse Bardiot : « Arts de la scène et Culture Analytics »

Alors que les arts de la scène ont largement investi le champ des « nouvelles » technologies d’un point de vue esthétique, l’application de ces technologies à leur étude est un phénomène embryonnaire. Les humanités numériques ne serait-elles pas pour les études théâtrales l’étendard prometteur de nouvelles perspectives scientifiques qu’elles sont pour d’autres disciplines ? Après un panorama sur les « deux vagues » (Presner, 2010) des humanités numériques dans le champs des études théâtrales, j’examinerai plus particulièrement les possibilités offertes par les Culture Analytics, soit l’analyse de la culture basée sur les données. A partir des méthodologies présentées et expérimentées pendant le programme Culture Analytics à UCLA, je présenterai différentes pistes de recherches pour l’étude, l’analyse et la documentation des arts de la scène dans un contexte de « medium data ».

Titulaire d’un doctorat sur Les Théâtres virtuels (Paris 3/CNRS, 2005), Clarisse Bardiot est maître de conférences à l’université de Valenciennes (laboratoire DeVisu) et chercheur associé au laboratoire ArtSciLab Experimental Publishing Initiative dirigé par Roger Malina à l’université du Texas à Dallas. En 2005, elle obtient la bourse de chercheur-résident de la Fondation Daniel Langlois à Montréal pour une recherche sur 9 Evenings, Theatre & Engineering puis contribue au projet international DOCAM. En 2011, elle crée Subjectile, une maison d’édition consacrée à la création contemporaine sous forme de publications imprimées et numériques. En 2016, elle est sélectionnée pour participer au programme long « culture analytics » à l’institut de mathématiques appliquées de l’université de Californie à Los Angeles. Elle développe actuellement Rekall et MemoRekall, un environnement et une webapp open-source pour documenter, analyser les processus de création et simplifier la reprise des œuvres. Ses axes de recherche concernent l’histoire et l’esthétique des digital performances, les humanités numériques, les relations art / science / technologie, la conservation des oeuvres numériques et les nouvelles formes d’édition.
Mis à jour le 10 février 2017 à 20 h 44 min.