Séance de travail des membres du CRIHN 2019-2020: Maude Bonenfant (UQAM)

« Pour une approche sociosémiotique de la trace numérique »

Depuis longtemps étudiée pour sa valeur indiciaire, la trace est aujourd’hui en partie devenue numérique et présente des caractéristiques propres à la traduction informatique des représentations. Or, la trace numérique conserve une certaine fonction indiciaire qui peut être une porte d’entrée pour le chercheur ou la chercheuse pour comprendre le monde actuel. Partant d’une approche sociosémiotique, qui considère toute production de signes dans son contexte social d’interprétation, nous présenterons une méthodologie de travail qui part de l’identification d’une trace numérique à un plan micro jusqu’au plan macro du dispositif discursif qui a rendu possible la situation d’émission et de réception de cette trace. En d’autres mots, il s’agira, au cours de cette présentation, de se demander : comment les traces numériques sont-elles révélatrices du macrosystème discursif duquel elles sont issues?

Ce contenu a été mis à jour le 7 janvier 2020 à 17 h 39 min.