Axe 1 : Production — Écritures numériques et Éditorialisation

Responsables de l’axe : Marcello Vitali-Rosati (littérature française, Université de Montréal) et Emmanuel Château-Dutier (histoire de l’art, Université de Montréal)

Cet axe s’intéresse à la manière dont le numérique se présente comme un nouvel environnement qui reconfigure la production de la recherche et plus généralement du savoir. Avec les nouvelles possibilités d’exploitation des contenus, il est désormais possible d’articuler la formulation des hypothèses (« heuristique ») avec l’enregistrement des actes d’interprétation (« herméneutique »). Ainsi, la recherche, le classement, l’analyse et la visualisation deviennent autant d’occasions d’écriture/lecture. Cet axe de recherche permettra de comprendre les modes concrets de production de l’écriture numérique : des outils, mais aussi des algorithmes, des plateformes – comme la longueur spécifique à un réseau social – ou encore des formats – comme le HTML ou le XML – et des protocoles – comme les protocoles de bases d’Internet (TCP/IP) et du Web (HTTP).

Ces travaux s’appuieront sur les avancées de la théorie de l’éditorialisation dont les codirecteurs de l’axe ont été parmi les principaux contributeurs. Le concept se réfère à une dimension collective du savoir, tel que le numérique le produit. L’éditorialisation est une instance de mise en forme et de structuration qui ne se limite pas à un contexte fermé et clairement délimité (une revue par exemple) ni à un groupe d’acteurs prédéfini (les éditeurs), mais qui implique une ouverture dans l’espace (plusieurs plateformes) et dans le temps (plusieurs acteurs sans limitation de date). Concrètement, la théorie de l’éditorialisation permet de penser l’ensemble des formes d’écritures numériques – des textes écrits sur un blog littéraire, aux messages sur les réseaux sociaux, en passant par le code – comme le matériau dont est constitué l’espace numérique. Plutôt que de penser l’écriture numérique comme une forme particulière d’écriture sur support numérique, l’éditorialisation la pense comme un ensemble de structures architecturales. 

À l’intérieur de cet axe sont développés deux thèmes : « Édition numérique » et « Outils d’écriture ». Le premier thème accueille plusieurs projets d’édition numérique et d’expérimentation de nouvelles plateformes de publication dont les projets financés par le CRSH « Le futur du livre » (engagement partenarial, 2018-19) et « Anthologie Palatine » (développement savoir, 2018-20), ainsi que l’équipe FRSC « Groupe de recherche sur les éditions critiques en contexte numérique » (2018-22). Le thème « Outils d’écriture » rassemble quant à lui des projets s’interrogeant spécifiquement sur les changements de l’écriture à l’époque du numérique dont « Revue 2.0 » (développement partenariat du CRSH, 2018-21) et « Stylo » et « Open Science SSH Cyberinfrastructure », (tous deux subventionnés par la FCI).

Ce contenu a été mis à jour le 8 mars 2020 à 10 h 31 min.